Quels sont les mythes à propos du géoradar ?

mythes à propos du géoradar

Lorsqu’il est nécessaire d’identifier et d’évaluer ce qui se trouve sous une surface en béton sans la défigurer, le géoradar est l’outil de choix pour la plupart des ingénieurs civils. Une connaissance approfondie de l’emplacement des conduits avant l’excavation permet d’éviter les pannes de services publics et de prévenir les dommages. Bien que les services de la détection par géoradar ne soient certainement pas une industrie nouvelle, de nombreux mythes circulent parmi les gens.
 

Les services publics non métalliques ne peuvent pas être détectés

 
Bien que le géoradar ne puisse pas voir tous les services publics, il peut néanmoins être utile pour localiser les services publics non métalliques dans des conditions favorables du sous-sol. De plus, si l’accès le permet, un fil de repérage métallique peut être inséré dans le conduit qui est creux, ce qui facilite le repérage des services publics à l’aide d’un équipement de localisation de câbles ou de conduites.
 

Le géoradar est efficace dans toutes les conditions de surface

Au cours d’une détection par géoradar ou une auscultation géoradar, le taux d’humidité contenu dans le béton à scanner joue un rôle important dans la précision des résultats que le localisateur produit. Par exemple, un taux d’humidité élevé peut rendre difficile l’obtention de bonnes lectures puisque l’humidité augmente la conductivité d’un objet. D’autres surfaces qui peuvent être difficiles à lire sont le marbre, le granit, etc.

Le géoradar utilise des rayons X

Un mythe courant concernant le géoradar est qu’il utilise la technologie des rayons X pour trouver et identifier des objets sous le sol. Il s’agit d’un mythe courant parce que c’est simplement ce à quoi les gens s’attendent lorsqu’ils découvrent le géoradar. Et bien que le géoradar utilise des ondes électromagnétiques, il n’utilise pas de rayons X. Au lieu de cela, il utilise des signaux radio à haute fréquence pour recevoir et stocker des données sur ce qui se trouve en dessous.

Le géoradar ne fonctionne pas avec l’eau

 
Au contraire, les levés souterrains fonctionnent parfaitement bien avec l’eau, surtout si l’eau provient d’une source d’eau douce. Heureusement, c’est celle qui est présente dans la plupart des municipalités. Cependant, si l’eau provient d’une source d’eau salée, elle a tendance à interférer avec les ondes électromagnétiques utilisées par le géoradar. Cela est dû au fait que l’eau salée contient une myriade de minéraux et d’ions.

N’importe qui peut utiliser le géoradar

 
Beaucoup de gens croient que le balayage du béton à l’aide du géoradar est assez facile à réaliser pour des personnes non formées, mais cela ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité. L’interprétation et la compréhension des données du géoradar nécessitent un professionnel bien formé et expérimenté pour marquer correctement les anomalies et assurer la sécurité du chantier et des travailleurs lors de l’excavation, du forage ou de la coupe.

Si vous souhaitez faire une détection par géoradar pour réaliser un projet de construction, contactez l’un de nos professionnels hautement qualifiés pour scanner, interpréter et fournir un rapport précis sur l’emplacement des barres d’armature, des poches d’air, des lignes de service et autres qui peuvent se trouver dans le béton.